V E L I A



Cette photo
montre la coupe de la Velia, l'une des sept collines de Rome, où il a été ouvert Via dei Fori Imperiali (1932). La Velia, plutôt que d'une véritable colline, était une selle qui reliait le Fagutale, l'éperon le plus méridional de l'Esquilin, avec les pentes de la colline du Palatin.

La Velia était une fois une colline qui avait un caractère sacré, il y avait deux des temples les plus importants de la ville: le plus ancien temple dédié à Jupiter Stator, (une version de Jupiter comme le dieu qui a arrêté la retraite ou la fuite - le mot stator vient du latin stare = rester).

La légende dit que le temple avait été construit par Romulus lui-même pendant la guerre contre les Sabins, quand les Romains ont été forcés de battre en retraite (Tite-Live I, 72). Plus tard, en 294 avant JC, le simple sanctuaire de Romulus a été remplacé par un véritable temple (Tite-Live, X, 36). Sur la Velia était également important temple de Vesta, où les Vestales gardaient le feu sacré.

La Velia a été complètement rasé dans les années trente, de sorte qu'aujourd'hui il est difficile d'imaginer qu'il existait. À l'époque ont travaillé très rapidement, et les archéologues qui ont pu suivre les fouilles ils ont trouvé de nombreux vestiges de la ville antique, et même des objets préhistoriques.

La figure de droite montre les changements qui sont survenus dans la région au cours des dernières siècles. (Falda, 1676).

Les lignes vertes délimitent Via Annibaldi (aussi coupée dans les années 30).

Les jaunes représentent la Via dei Fori Imperiali (1932)

La ligne rouge est la ligne du métro, qui a été commencé dans les années 40 et a été achevée dans les années 50

logowhitesm.jpg (9777 byte)

I M A G E S

 

LKraatz collism.jpg (20127 byte)
La carte par L. Kraatz montre le collines autour de l'amphithéâtre

 

 

 

Falda1676sm.jpg (25883 byte)
Les coupes dans la zone du colisée










Un dessin des travaux