C A T T I

300.000 chats
vivent dans la ville éternelle: 180.000 dans les foyers et 120.000 dans les rues. Le dernier recensement, effectué par le Bureau des Droits des Animaux de la capitale, a compté plus de 4000 colonies de chats.

Les chats sont partout à Rome: ils peuvent être à juste titre considérés comme des citoyens et un symbole de la ville. Une loi régionale stipule qu'un groupe de plus de 5 chats est une colonie urbaine féline dans son habitat naturel, et il est protégé par la loi.
Les animaux ont droit à la nourriture, un abri et de protection, et ne peuvent pas être supprimés. En retour, ils doivent accepter les règles d'hygiène et de ... stérilisation. Cette mesure vise à contrôler la population féline, afin qu'elle puisse s'épanouir. Les Romains généralement aiment les chats, car ils sont élégants, inoffensifs, propres et éloignent les rats, mais parfois ils ne sont pas les bienvenus, et il y a des criminels (maintenant est un crime) qui les empoisonnent ou les frappent.

A Rome, il y a des milliers de gens qui nourrissent, soignent et stérilisent les chats. La figure de la dame des chats, la gattara, comme on l'appelle à Rome, est traditionnelle, mais il y a aussi beaucoup d'hommes. Une association d'amis des chats, ARCA, compte 1000 membres. Si vous voulez vous faire une idée de ce phénomène social, regardez ce site.

Le Colisée est habité par 200 chats environ, qui sont parmi les plus heureux et en bonne santé de la capitale. Une gattara apparaît dans les photos ci-dessous. C'est une femme très timide, qui appelle ses amis par leur nom. Comme vous pouvez le voir, les chats ne reçoivent pas seulement de la nourriture en conserve, mais aussi du foie et des abats fraîches, et beaucoup d’affection.

gatti2sm.jpg (19286 byte) gatti1sm.jpg (18984 byte)

logowhitesm.jpg (9777 byte)

I M A G E S


cat_faunsm.jpg (25390 byte)

Ces deux mosaïques, étonnamment similaires, viennent de Pompéi (ci-dessus) et de près de Rome (ci-dessous)

cat_cecchsm.jpg (27036 byte)