C H R O N O L O G I E - La Vallée du Colisée

Préhistoire

Avant l'arrivée de l’homme dans le site de Rome, dans la vallée du Colisée il y avait un étang formé par les eaux des collines voisines qui se collectait ici

Rome républicaine 508-44 av. J.C.

Les Romains drainent la vallée dès la période républicaine et y construisent des maisons, des édifices publics et des temples. La région, où autrefois il y avait le lac, se trouve maintenent à la limite des quatre régions (quartiers) de la Rome antique

Le grand incendie de Rome sous le règne de Néron 19 juillet 64

Dans la nuit du 19 juillet 64, un terrifiant incendie éclate près du Circus Maximus et détruit toute la ville de Rome. L'incendie a une telle ampleur qu'il faudra six jours pour éteindre les flammes. Néron organise une opération de secours à ses propres frais. Après l'incendie, Néron ouvre ses palais aux sans-abri et approvisionne en vivres les survivants. Après l’évacuation des décombres, Néron se fait construire un nouveau palais beaucoup plus vaste que le précédent, connu sous le nom de Domus Aurea : une immense résidence (de 20 et à 60 hectares environ) avec plusieurs bâtiments, parcs, des villages de pêcheurs comme on les voit près de la mer, etc. Regardez toute l'histoire dans ce documentaire avec une reconstruction 3D du palais de Néron. Au fond de la vallée, Néron avait fait bâtir un grand bassin rectangulaire, entouré d'un portique.

Début de la construction 71-72

Après la mort de Néron et une année de turbulences, le nouvel empereur Vespasien rend aux Romains une grande partie de la Domus Aurea et commence la construction d'un bâtiment public - un amphithéâtre – juste à l’emplacement du lac de Néron, au fond de la vallée.

Titus inaugure le Colisée 80

Vespasien meurt en 79 et il ne voit pas son fils Titus inaugurer l'amphithéâtre

Finition 80-81

Domitien, le frère de Titus, complète le bâtiment jusqu'au troisième étage; sous l'arène il fait bâtir l'hypogée, une série d'espaces souterrains utilisés pour préparer les spectacles de l'amphithéâtre

Empereur Antonin le pieux a réparé le bâtiment II siècle

Les premières réparations sont effectuées par Antonin le Pieux (86-161) après un incendie qui détruit 350 maisons de la ville

Frappé par la foudre 2 Août 217

Le jour des Vulcanalia, le 2 Août, un autre incendie ravage une grande partie de l'amphithéâtre et des zones avoisinantes. L'amphithéâtre brûle pendant des jours. Les réparations effectuées par l’empereur Macrin sont nombreuses : le bâtiment est pratiquement reconstruit, car seul le squelette de l'ancienne structure Flavienne s'est sauvée

Alexandre Sévère reconstruit le Colisée 222

Cette fois, il faudra plus de 30 ans pour reconstruire le Colisée. En 222, sous le règne d'Alexandre Sévère, l'amphithéâtre est à nouveau inauguré, voire dédié aux dieux

Une pièce de monnaie de Gordien III montre le Colisée restauré 240

Il faut attendre 20 ans avant que les réparations ne soient effectivement terminées sous le règne de Gordien III. Une autre pièce commémore l'événement: elle montre le Colisée, la Meta Sudans à gauche, un bâtiment à droite, un combat parmi un taureau et un lion dans l'arène, les spectateurs et l'empereur dans sa loge

Le Colisée est à nouveau frappé par la foudre, Dèce le fait réparer 250

Selon certaines sources, le Colisée est à nouveau frappé par la foudre et endommagé sous le règne de Trajan Dèce (Gaius Messius Quintus Trajanus Decius)

Terrible tremblement de terre frappe l'Est et Rome 262

Les provinces africaines et orientales (Cirène et Efeso) sont dévastées par un tremblement de terre catastrophique; les Hérules et les Goths pillent les côtes de la mer Noire et de la mer Egée. L'année suivante une épidémie de peste sévit à Rome

Dernier combat de gladiateurs dans le Colisée 404

L'empereur Théodose établit l'orthodoxie chrétienne, interdit le paganisme et commence à persécuter les païens. Les fêtes et les coutumes païennes sont abolies

Rome est mise à sac par les Wisigoths - L'amphithéâtre est utilisé comme un cimetière 410

Pendant la guerre wisigothe l'amphithéâtre est abandonné et ses environs deviennent un lieu de sépulture, car les sièges ne permettent pas d'enterrer les morts hors les murs de la ville, selon les règles strictes appliquées en temps normal. Après la guerre, ces petits cimetières sont «bonifiés» en les enterrant sous 2 mètres de terre. L'un d'eux n'a été redécouvert qu'en 1895

La spoliation du Colisée commence V siècle

Au début du V siècle, les Romains commencent à recycler les matériaux de l'amphithéâtre endommagé : travertin, dalles de marbre, blocs de tuf, le plomb de la tuyauterie, etc. Cette spoliation systématique commence sous le règne du roi Théodoric le Grand (454-526): les pièces inutilisées ou endommagées du bâtiment sont démontées et réutilisées

Réparations après le sac des Wisigoths 420

Sous le règne de Honorius et Théodose II (dans la pièce de monnaie) le Praefectus Urbi Iunius Valerius Bellicius paie le coût des travaux de restauration

Tremblement de terre! 429

Sous Théodose et Valentinien III un autre tremblement de terre frappe Rome et d'autres réparations sont effectuées
Ci-dessous une pièce à l'effigie de Valentinien III

Abominandus tremblement de terre! 443

Après un autre tremblement de terre désastreux le Praefectus Urbi Rufius Cecina Felix Lampadius fait effectuer des travaux de restauration dans l'arène, le podium et les terrasses, à ses propres frais! Lisez l'histoire intéressante de l'inscription de Lampadius (photo par Giovanni Lattanzi www.archart.it)

Rome est à nouveau mise à sac par les vandales de Genséric 455

Les troupes de Genséric, surtout berbères, pillent la ville pendant 15 jours, du 2 juin au 16 juin 455, mais doivent limiter au maximum les pillages, la destruction d'églises, les incendies, massacres, viols, vandalismes et autres persécutions envers les chrétiens

Les travaux de restauration par Messius Phoebus Severus 470

Cette inscription commémore ces travaux, mais nous n'avons pas d'autres informations à ce sujet

D’autres travaux de restauration 484? 508?

Les derniers travaux de restauration documentés sont payés par le Praefectus Urbi Decius Marius Venantius Basilius. La date est incertaine. Vraisemblablement c’est à cette occasion que l'arène est comblée et une route est tracée le long de l’axe majeur à travers l’ amphithéâtre

Dernière Venatio 523

Pour la dernière foi une chasse est mise en scène dans l'amphithéâtre

Des siècles d’abandon VI-IX siècle

La vallée commence à se remplir avec de la terre, une route est construite à travers l'arène et la destruction des anciens bâtiments démarre. Le Colisée est maintenant propriété de l'église de Santa Maria Nova qui vend et loue des habitations dans le monument

Grand développement résidentiel du Colisée IX-XIIIème siècle

Une carte des sentiers médiévaux à travers l'amphithéâtre. Les prêtres de S. Maria Nova vendent et louent des maisons et des espaces dans le monument, maintenant appelé Amphitheatrum Colisei. Une serie continue de habitations est construite contre la façade N

Les Frangipane occupent le Colisée 1084

Les Normands de Robert le Guiscard pillent Rome. La ville tombe entre les mains des familles constamment en lutte les unes avec les autres. L'une de ces familles, les Frangipane, s’installe dans le Colisée transformé en forteresse

Tremblement de terre - The Big One 1349

Le poète Francesco Petrarca est témoin des dommages importants provoqués à la ville

Papauté d'Avignon 1309-1377

Le Pape s’installe à Avignon et l'économie de la ville en souffre. La population tombe à 17.000 individus

Une confrérie religieuse obtient la propriété du Colisée (et de ses matériaux) 1382

L'archiconfrérie du SS. Salvatore ad Sancta Sanctorum obtient un tiers du Colisée (le reste appartient à l'Église et à Sénat romain). Leurs emblèmes sont encore apposé sur le Colisée. L'archiconfrérie obtient également la concession de la vente les matériaux. Le Colisée est pratiquement privatisé

Le pillage s'aggrave XV-XVIII siècle

Pendant des siècles, une énorme quantité de pierres est systématiquement pillée de l'amphithéâtre pour construire des palais et des églises

Le pape Benoît XIV protège le Colisée - Restauration démarre 1750

Heureusement, un édit papal interdit le pillage du Colisée. Les travaux de restauration commencent en plusieurs endroits du monument

Le Chemin de la Croix au Colisée 1752

L'archiconfrérie Gli Amanti di Gesù e Maria (Fraternité des Amants de Jésus et de Marie) mène des processions religieuses avec le chemin de croix dans le Colisée. Les visiteurs trouvent la procession très spectaculaire

Les Français entrent à Rome et déclarent la République 1798

Selon un projet des occupants français, le Colisée devait faire partie d'un immense parc archéologique, comprenant tout le centre de la ville

Travaux de l'amphithéâtre 1800-1853

Dans ces années les deux piliers de briques pour renforcer les côtés de la façade sont bâtis : en 1820 le pilier "Stern" (d’après le nom de son architecte) sur le côté nord-ouest et en 1826 l'autre, le plus photographié. En 1828 Antonio Nibby parvient à vider tous les drains de surface et en 1830 Luis Joseph Duc fait une première étude complète du monument avec des moyens modernes. Des arcades sont reconstruites, et des tirants sont installés pour solidariser la façade

Le nouvel État italien est né 1870

En 1874 les travaux reprennent à nouveau pour atteindre le fond de l'arène. Ici on trouve des chapiteaux, des restes de colonnes, inscriptions et beaucoup de fragments. Les stations du chemin de croix dans l'arène sont en fin supprimées, malgré l'opposition farouche de l'Église catholique. Des travaux d'installation des égouts et des tuyauteries de gaz conduisent à d'autres découvertes : la zone pavée autour de l'amphithéâtre sur le côté N, des grosses bornes de pierre placées à 18 m du périmètre et une route

Toile de fond pour les défilés 1930

Mussolini utilise le Colisée pour les rassemblements fascistes. La région est profondément transformée par l’interruption de la Velia et l'ouverture de la Via dell'Impero (rue de l'Empire)

la ligne de métro coupe les fondations 1940

La nouvelle ligne du métro passe entre le Colisée et l'Arc de Constantin

Le Colisée fait ses débuts dans Vacances romaines 1953

Dans la comédie romantique par William Wyler, Gregory Peck et Audrey Hepburn visitent Rome en Vespa

Des milliers visitent le Colisée aujourd'hui

Le Colisée est le monument le plus visité en Italie. Cliquer ici pour obtenir des conseils sur la visite. Voir les dernières nouvelles ici