N V M M I   R O M A N I    (et alia)

Argent
Les principales monnaies romaines étaient l’as (en cuivre), le sestertius, le quinarius, le denarius (en argent) et l’aureus (en or).

1. En origine, l’as était l'unité de base du système monétaire romain ; il contenait une livre de cuivre mais au fil du temps le poids a diminué jusqu’à 1/24 d'une livre.
Note : L'as était le synonyme de l’unité de tous les types de mesures ; il était divisé en 12 unciae, de sorte que uncia signifiait habituellement un douzième ; le semis (demi-as) était la moitié d’un as divisé en douze parties.

2. Au début le sesterce correspondait à 2 as et ½, le quinarius à 5 et le denarius à 10, mais quand la valeur de l’as dépréciait, le nombre des as en ces pièces augmentait.

3. L'as est également utilisée comme une unité de mesure générale:
a) Unité de poids : l’as correspond à une livre et l’uncia à une once.
b) Unité de mesure : l'as correspond à un pied (ou pes) et l’ uncia - pouce - à 1/12 de pied.
c) Unité de calcul des intérêts : l’as correspond à un et l’uncia à un douzième. Par exemple, l'uncia pouvait être 1/12% par mois, soit 1% par an; le semis 1/2% par mois, ou 6% par an, etc.

Comment calculer l’argent
a) Pour indiquer toute somme d'argent, les unités, les dizaines et les centaines sont écrites avec/en sestertii et le nombre cardinal correct. C’est-à-dire:
         quinque sestertii = 5 sesterces ;
         viginti sestertii = 20 sesterces ;
         ducenti sestertii = 200 sesterces.
b) Mille sesterces est, par écrit, mille sestertii, ou mille sestertium.
c) Pour les quantités inférieures à 1.000.000 sestertii, les milliers sont écrites avec (1) milia sestertium (Gen. plur), ou (2) avec sestertia :
duo milia sestertium, or duo sestertia = 2000 sesterces ;
quinque milia sestertium ou quinque sestertia = 5,000 sesterces.
NB - Avec sestertia généralement on utilise le distributif – bina sestertia.
d) Pour les quantités qui contiennent un ou plusieurs millions de sesterces, on utilise sestertium (avec la valeur de 100,000 sesterces) avec le correct adverbe numéral : decies vicies, etc.
Puis:
decies sestertium = 1.000.000 (10 x 100.000) sesterces ; vicies sestertium, 2.000.000 (20 x 100.000) sesterces.
Dans les exemples en d), sestertium est considéré comme un substantif neutre au singulier, bien qu'à l'origine il était probablement le génitif pluriel de sestertius, et la pleine expression de 1.000.000 sesterces était decies centena milia sestertium. Les mots centena milia étaient généralement omis et à la fin sestertium a perdu sa connotation de génitif pluriel et il est devenu un substantif neutre au singulier, déclinable.

2. Parfois le terme sestertium est omis et on ne laisse que l'adverbe numéral : decies = 1.000.000 sesterces.

3. Le signe HS est souvent utilisé pour sestertii et parfois pour sestertia, ou sestertium: decem HS = 10 sesterces (HS = sesterces) ; dena HS = 10.000 sesterces (HS = sestertia) ; decies HS = 1.000.000 sesterces (HS = sestertium).

Poids et mesures
Les poids et les mesures suivantes méritent une mention particulière:
1. La libra, également connue comme as ou pondo (328,9 g), est la base du poids Romain. Elle correspond à 11 onces et demi.
a) La libra, comme l’as pour l’argent, est divisée en 12 parties.

2. Le modius (8,73 litres), est à la base des mesures de capacité des produits secs.

3. L 'amphora (26,2 litres), qui correspond à un pied romain au cube, est la base des mesures de liquides.

4. Le pes Romain (pied) était l'équivalent de 30 cm environ et il était aussi à la base des mesures de longueur.
Remarque : Le cubitus est égal à 1 pied et 1/2, le passus à 5 pieds et le stadium à 625 pieds.

5. Le jugerum (2.523 mètres carrés), qui correspond à 28.800 pieds romains carrés, est l'équivalent d'environ 6/10 d’acre et il est la base des mesures de surface.
(Source: http://uts.cc.utexas.edu/cgi-bin/cgiwrap/silver/frame.cgi?manager,money)

Le texte suivant est tiré, avec quelques modifications, à partir d'un site de Abram Ring.

Le sesterce était la monnaie la plus utilisée. Le mot provient de semis-tertius = 2 1/2. Comme aureus, denarius et d'autres monnaies, le nom était, en origine, un adjectif qui modifiait nummus, le mot romain qui signifie «monnaie».
Avant la deuxième guerre punique, le sesterce valait 2 as et demi ; cette valeur était convenable parce que 10 axes = 1 denarius. Au début de la guerre, les difficultés économiques ont forcé la dévaluation de l'axe: 4 axes = 1 sesterce, puis 16 axes = 1 denarius. Compte tenu de la grande différence entre l'économie d'aujourd'hui et l'ancienne, tout effort visant à comparer la valeur du sesterce avec les monnaies actuelles est probablement vain ; cependant, on connaît quelques éléments de la situation monétaire de certains Romains. Considérons les faits ci-dessous:
À l'époque d'Auguste, un homme faisait partie de la classe des equites (chevaliers, riches) s’il possédait une propriété d'au moins 400.000 sesterces (100.000 denarii) et le montant des biens d’un sénateur devait être de 1.000.000 sesterces (250.000 denarii).
Sous Auguste et Tibère (environ 15 AD), un soldat gagnait environ 10 axes par jour (moins d'un denarius) ou environ 900 sesterces par an, et sous Domitien (ca. 85 AD) le salaire avait augmenté seulement à environ 1200 (300 deniers) par an.
Sous Auguste les légionnaires Praetorians (une force d'élite) gagnaient 2 denarii par jour, soit environ 730 par an.
Les officiers pouvaient évidemment s'attendre à plus. Les centurions recevaient 3750 denarii par an sous Auguste et 5000 sous Domitien. À l'époque de Claude (presque en. 50 AD) un avocat pouvait demander à ses clients jusqu'à 10000 sesterces pour ses services juridiques.
Juvenal (environ 100 AD) se plaignait des champions du cirque qui gagnaient 100 fois plus qu’un avocat - de 15.000 à 60.000 pour une victoire - et Martial, qui écrivait dans la deuxième moitié du premier siècle de notre ère, racontait d'un pilote de chars appelé Scorpus qui avait gagné 15 sacs pleins d'or en une heure. D'un autre, qui vivait à l'époque d'Hadrien et Antonin le Pieux (vers 140 après JC), on disait qu'il avait gagné dans sa vie 35.863.120 sesterces.

Martial a également écrit d'un esclave qui avait coûté 10.000 sesterces et se moque des patrons qui pouvaient offrir comme cadeau seulement 100 quadrantes (6 1/4 sesterces) par jour à leurs clientes. À une autre occasion, il avait déclaré qu'il aurait pu vendre sa fidélité à un homme nommé Pætus pour 6000 sesterces, sauf que Pætus l’avait payé trop tard.

Au premier siècle de notre ère, l’huile d’olive coûtait d'environ 2 ou 3 sesterces par litre, et le vin de 1 à 4 as par demi-litre.
Un bain aux thermes coûtait environ 1 quadrans pour un homme et 2 quadrantes pour une femme (les enfants pouvaient entrer gratuitement). Bien sûr, il fallait emmener aussi un esclave, l'huile et le strigile (l'instrument utilisé pour se nettoyer).
À Pompéi un homme seul a paié un denarius pour une nuit de plaisir avec une femme.
Une maison à Rome pouvait coûter entre 500.000 (125.000 den.) et 2.500.000 sesterces (625,000 den.) et un jugerum de terre (un peu plus de 2.400 mètres carrés) pouvait coûter entre 1000 et 12.000 sesterces.

Même si cela n’a rien à voir avec l'argent, l'écriture des nombres mérite une mention spéciale. Souvent, on apprend que les chiffres romaines étaient écrites comme ça: IV pour 4, IX pour 9, XC pour 90, etc. mais IIII, VIIII, LXXXX, etc. étaient plus fréquents. En outre, les Romains avaient différentes façons d'exprimer D, M, et les nombres plus grands.
D = I Ↄ
M = CI Ↄ
decem milia = CCIↃↃ
centum milia = CCCIↃↃↃ
millies mille = CCCCI ↃↃↃↃ

VALEURS DES PIÈCES À L'ÊPOQUE ROMAINE

Avant la deuxième guerre punique, 218 BC (Au début de la guerre, le sesterce a changé sa valeur en 4 axes.)

  Denarius Sestertius As Quadrans
Denarius 1 4 10 40
Sestertius 1/4 1 2 1/2 10
As 1/10 2/5 1 4
Quadrans 1/40 1/10 1/4 1

Sous Auguste (27 a.C. - 14 d.C.)  

  Aureus Quinarius Aureus Denarius Quinarius Argenteus Sestertius Dupondius As Quadrans
Aureus 1 2 25 50 100 200 400 1600
Quinarius Aureus 1/2 1 12 1/2 25 50 100 200 800
Denarius 1/25 2/25 1 2 4 8 16 64
Quinarius Argenteus 1/50 1/25 1/2 1 2 4 8 32
Sestertius 1/100 1/50 1/4 1/2 1 2 4 16
Dupondius 1/200 1/100 1/8 1/4 1/2 1 2 8
As 1/400 1/200 1/16 1/8 1/4 1/2 1 4
Quadrans 1/1600 1/800 1/64 1/32 1/16 1/8 1/4 1

Sous Costantin (l'Aureus perd sa valeur à cause de la déflation)

  Solidus Siliqua Denarius
Solidus 1 24 2000
Siliqua 1/24 1 83 1/3
Denarius 1/2000 3/250 1

À l'êpoque de Constance II (317-361)

  Solidus Miliarense Siliqua
Solidus 1 12 24
Miliarense 1/12 1 2
Siliqua 1/24 1/2 1

Édit des prix de Dioclétien (301):

Il établit le prix maximum auquel certains biens pouvaient être vendus :
1 livre de porc - 12 denarii
1 livre de boeuf - 8 denarii
1 modius (8,73 l)de sel - 100 denarii
1 modius de blé - 100 denarii
1 modius d'avoine - 60 denarii
1 sextarius (environ 546 ml) d'huile d'olive - 40 denarii
1 sextarius de vin Falerno - 30 denarii
1 paire de chaussures élégantes - 150 denarii
1 paire de chaussures pour femmes - 60 denarii
Laine de Tarentum - 175 denarii la livre
Soie blanche - 12,000 denarii la livre

1 modius = ca. 8 litres)
1 sextarius = ca.1/2 litre (mesure à sec) ou env. 1 litre (mesure liquide)

logowhitesm.jpg (9777 byte)


I M A G E S

 

 

 

asse-37acsm.jpg (11259 byte)
As - 37 BC

 

 

 

 

 

 

sest_repsm.jpg (13012 byte)
Sesterce Republicain

 

 

 

 

 

 

quinarius ca230adsm.jpg (15795 byte)
Quinarius - environ 230 AD

 

 

 

 

 

 

den_130bcsm.jpg (11778 byte)
Denarius - 130 BC

 

 

 

 

 

 

 

aureus_240adsm.jpg (15742 byte)
Aureus - environ 240 AD